Pays basque, Etxe ikurretatik - à partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
Etxe Ikurretatik - Bi Lauli luzeak/dyptique - 2012 - Acrylique sur toile - 116 cm x 162 cm
Pays basque - Etxe ikurretatik - a partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
Etxe Ikurretatik - Bederatzi laukiak - acrylique sur toile - 180 cm x 180 cm - 2012
Pays basque, Etxe Ikurretatik - à partir de linteaux et des stèles - peintures de Marythé
Etxe Ikurretatik - Beti Aintzina : toujours en avant - acrylique sur toile - diptyque : 150 cm x 240 cm - 2013
Pays basque - Etxe ikurretatik... à partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
Etxe ikurretatik - Lauki ertaina - Acrylique sur toile - 80 cm x 80 cm - 2012
Pays basque - Etxe Ikurretatik - à partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
Etxe ikurretatik - Borobil ertaina - acrylique sur toile - 90 cm - 2012
Pays basque - Etxe ikurretatik - à partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
Etxe Ikurretatif - Erna hadi emeki : hatons nous lentement - acrylique sur toile - 100 cm x 140 cm - 2017
Pays basque - Etxe ikurretatik - à partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
"Etxe Ikurretatik" - Bizia Mugari gabeko bidaia da -Acrylique sur toile - 40 cm x 80 cm - 2017
Pays basque - Etxe ikurretatik - à partir des linteaux et stèles - peintures de Marythé
Les "Etxe Ikurretatik" dans l'atelier

ETXE IKURRETATIK…

A partir des signes gravés sur les linteaux des maisons et les stèles au Pays Basque…

« L’Etxe » dans laquelle je vis, une ferme traditionnelle bas-navarraise, ne pouvait échapper à mon empreinte… C’est en peignant le fond de « Sa » cheminée, de retour d’un résidence d’artiste en Chine, que l’idée d’appliquer sur mes couleurs, des motifs traditionnels utilisés par les Basques en suivant la trame traditionnelle du Feng Shui (principe d’équilibre architectural oriental), s’est spontanément imposée. Il n’était pas pour me déplaire de renouer avec la pratique des anciens qui, par ces gravures décoratives laissaient parler leur maison. Disposés en des points forts de « l’Etxe » : linteaux, portes d’entrées, cheminées, stèles discoïdales, meubles, makilas,… Ces ornements constituaient un « langage simple et direct à base de signes ». Les symboles représentés avaient un caractère sacré lié à la vie et à la nature; leur rôle protecteur pour la maison et ses habitants impliquait prospérité et fécondité…

Je joue avec ces motifs stylisés par les anciens en les agglutinant sur la toile et en leur apportant le jeu des couleurs.

A chacun de les accueillir…

Partager